La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

 

Constatant qu'après 21 ans, les services offerts aux personnes autistes étaient quasi inexistant,

une maman de la Montérégie ayant un jeune garçon avec le trouble du spectre de l'autisme (TSA)

a décidé d'écouter les sages paroles de Monsieur Charles Lafortune, lui-même père d'un garçon avec TSA :

"On espère le meilleur, mais on prépare le pire".

 

 

Ayant à cœur l'avenir de son jeune garçon mais ayant aussi des craintes quant à sa 

capacité fonctionnelle lorsqu'elle serait ridée mais toujours belle à l'intérieur,  :)

il lui est venu l'idée de préparer dès maintenant un milieu de vie adapté

aux besoins particuliers des personnes autistes.  Voulant se renseigner sur les dernières

données concernant la recherche sur l'autisme, elle s'est inscrite à l'Université pour obtenir

un Certificat en trouble du spectre de l'autisme.  Elle est maintenant reconnue par ses pairs 

et fait partie du Réseau National d'Expertise en Trouble du Spectre de l'Autisme (Rnetsa)